La Maîtrise de la Cathédrale de 1961 à nos jours

sainte reparate niceEn novembre 1961, l’abbé Bernard Navarre fut nommé maître de Chapelle en remplacement de Mgr Roux.
Ce devait être le début d’un renouveau et d’une série de concerts qui devaient jalonner l’histoire de la Maîtrise de moments importants :

  • 1965 : Premier concert à la cathédrale de Grasse.
  • 1970 : Voyage et concerts en Haute-Savoie.
  • 1971: Voyage et concerts en Avignon, en Arles et en Camargue.
  • 1972 : Tournée de concerts à Monfort-l’Amaury, Versailles et Paris.
  • 1975 : Année sainte, pèlerinage à Rome, concert à Santa-Maria-del-Popolo.
  • 1977: Voyage en Tunisie à l’occasion du LXXX’ anniversaire.

A noter également la participation de la Maîtrise pendant ces années à de nombreux Printemps et Automnes musicaux, à l’opéra de Nice, qui devaient contribuer à sa notoriété.

Parmi les oeuvres présentées :

  • La IXe Symphonie, de Beethoven ;
  • L’Enfance du Christ, d’Hector Berlioz ;
  • La Faust Symphonie, de Franz Listz;
  • Le Te Deum, de M. R. de Lalande ;
  • Le Requiem et la Messe du Couronnement, de Mozart.

En 1975, fut décidé la création d’un festival annuel de musique sacrée à la basilique-cathédrale qui, par la diversité et la beauté des ouvrages présentés, devait attirer un public nombreux, cela coïncidait avec la réfection des grandes orgues. A ces occasions furent présentés :

  • La IXe Symphonie, de Beethoven;
  • La Création, de Haydn;
  • Le Messie, de Haendel;
  • Jeanne au Bûcher, de Honegger.

En 1977 :

  • Le Requiem, de Berlioz.

Cent trente chanteurs faisant partie de la Maîtrise ont apporté leur concours à ces manifestations, ainsi d’ailleurs qu’à la réalisation d’une discographie illustrant la variété de son répertoire.

Il va sans dire que la Maîtrise qui forme aussi une grande famille sait se retrouver, non seulement pour le travail, mais aussi lors d’événements importants : sorties, concerts, rencontres lors des fêtes religieuses, voyages.

DISCOGRAPHIE

Avec le concours de l’orchestre Nice – Côte d’Azur : Christo Redemptor, de Michel-Richard de Lalande.
A la cathédrale Sainte-Réparate, un disque consacré à l’office de Noël : Veillée de Noël, Messe de Minuit.
A la cathédrale Sainte-Réparate, en 1975 :
D Jesu Christe, de Van Berchem;
En son temple sacré, de Mauduit;
Un extrait de la Messe Allemande, de Frantz Schubert ; Chant de Triomphe, de Joseph Noyon.
En 1976, participation à la réalisation de l’enregistrement de Jeanne au Bûcher (prix du disque, académie Charles-Cros), oratorio de Honegger, sur un poème de Paul Claudel.